Thérapie Individualisée d'Intégration Sensorielle, Réflexe & Auditive
Sébastien Anest - Thérapeute Holistique
CONTACT - PRENDRE RDV

méthode Johansen-IAS, intégration sensorielle, intégration des réflexes primitifs à St-Laurent-du-pont

Accompagnement naturel et non médicamenteux, des troubles des apprentissages et/ou du comportement (dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, dys..., hyperactivité, hypersensibilité, ...)

Formé à la cohérence cardiaque, la nutrition santé, la bioénergie, je vous accompagne par le biais de ces différents approches, pour déterminer si les troubles des apprentissages et du comportement sont la conséquence de réflexes archaïques rémanents.

Votre enfant ou vous-même souffrez de dyslexie, troubles des apprentissages scolaires, troubles du comportement, TDA +/-hyperactivité, isolement, certains TSA,… Formé à l’intégration sensorielle et à l’intégration des réflexes primitifs, je vous propose une approche thérapeutique très spécifique, naturelle et non médicamenteuse, et vous accompagne dans les corrections à visée neuro-sensorielles et posturales individualisées, en fonction des difficultés précisément révélées lors d’un bilan très complet.

Également formé à la Stimulation Auditive Individualisée du Dr. Johansen (“Johansen Individualised Auditory Stimulation” ou “Johansen IAS“), plus appropriée aux troubles du langage, troubles dyslexiques, manque de concentration, hypersensibilité auditive, etc… je vous établi un audiogramme au cabinet et prend en charge les enfants, mais également les adultes qui souhaiteraient débuter ou compléter tout travail personnel.

En savoir plus :

Quelques explications donc ci dessous concernant ces 2 techniques basées finalement sur les mêmes fondements neurophysiologiques, que j’utilise depuis 2012, sous l’appellation “soigner-mes-apprentissages”; et aujourd’hui pleinement intégré dans sa démarche de santé holistique “soigner-ma-santé”.

Thérapie individualisée d'intégration des réflexe archaïques et d'intégration sensorielle

RTAC intégration sensorielle réflexe soigner-ma-sante.frfr
dyslexie intégration sensorielle réflexe soigner-ma-sante.frfr
lassitude scolaire intégration sensorielle réflexe soigner-ma-sante.frfr
balle intégration sensorielle réflexe soigner-ma-sante.frfr
équilibration intégration sensorielle réflexe soigner-ma-sante.frfr

Tout d'abord, que sont les réflexes primitifs et posturaux ?

Lorsqu'un bébé vient au monde, ses mouvements ne sont pas vraiment volontaires ; ils sont induits par des réflexes de ''survie'' (archaïques ou encore primitifs, c'est la même chose) qui vont lui permettre de téter, pleurer... puis plus tard se retourner sur le ventre, tenir sa tête, tenir en équilibre, marcher...

Chaque réflexe a une fonction très précise, et il faut donc en acquérir plusieurs différents pour intégrer des fonctions différentes. A ce stade leur présence est physiologique, c'est à dire normale et attendue, et témoigne de la bonne santé de bébé.

Ces réflexes existent déjà in utéro, afin de pouvoir se retourner avant la naissance par exemple, puis faciliter celle-ci et les premières heures de vie... et ils sont appelés à se transformer, s'intégrer dans le corps, s'enchaîner les uns après les autres, pendant la première année de vie de l'enfant parallèlement au développement du cerveau et des fibres nerveuses, grâce, et en fonction, de tous les stimuli sensoriels que bébé va rencontrer.

Le corps installe ainsi progressivement les 'logiciels' qui lui permettront de fonctionner 'automatiquement' tout au long de la vie. Ce sont des fonctionnements de base, mais aussi déjà un investissement pour l'avenir puisque ces même réflexes vont sous-tendre nos fonctions un peu plus "supérieures" comme la mémorisation, la logique, la gestion des rapports sociaux, la patience, l'équilibre et notre façon de bouger, le calme et la bonne "excitation", la notion du temps et de l'espace, la logique mathématique ou syntaxique...

Si votre enfant rencontre des difficultés persistantes avec l'âge, malgré parfois des rééducations voire des traitements particuliers, c'est qu'il y a probablement un lien avec un ou plusieurs réflexes qui n'auraient pas été correctement intégrés, ou bizarrement qui cherchent encore à le devenir malgré l'âge.

Illustrons cela avec quelques exemples :

  • Le 'réflexe tonique asymétrique du cou' permet d'ajuster le tonus neuro musculaire dans le cou, le haut du dos et les bras, le tout entre la droite, le centre et la gauche. Ce réflexe mal intégré (on dit aussi rémanent) peut avoir pour effet de trop raidir le bras et la main de l'enfant lorsqu'il essaie d'écrire. On peut ainsi voir des enfants qui ne parviennent pas à s'assoir dans la bonne position pour écrire, et/ou qui ne parviennent pas à tenir leur stylo correctement, qui ont des mains crispées, un bras raide qui ne bouge pas... malgré certainement de nombreux efforts d'adaptation pour compenser et pouvoir accomplir ce qu'on lui demande....
  • Le réflexe de 'Moro' peut quant à lui s'il est rémanent, complètement déstructurer la sphère émotionnelle. L'enfant perdra ses moyens facilement (rapport à la gestion des peurs) , oubliera d'un jour à l'autre ce qu'il a appris, aura très peu voire pas d'amis...

Les conséquences peuvent revêtir plusieurs formes : hyperactivité, stress chronique, dyslexie,  concentration qui peut être difficile à garder, fonctionnement visuel inefficace qui engendrera des fautes de copies, ou d'orthographe, équilibre et audition peuvent aussi être touchés (compréhension et exécution des consignes données et dans le bon ordre...), logique et raisonnements faussés, etc...

Toutes ces tentatives de compensation vont quasi systématiquement engendrer une grande fatigue, et de l'épuisement si l'enfant puise dans ses ressources les plus profondes. Un œil plus attentif sur l'équilibre nutritionnel est même primordial à ce stade, afin que la santé ne soit pas engagée (vitamines, minéraux, glucides, lipides, protéines...)

Entamer un accompagnement pour intégrer des réflexes persistants et/ou des troubles de la sensibilité sensorielle, peut vraiment aider le système nerveux à se remettre sur les rails et retrouver un fonctionnement physiologique le plus proche possible de la "normale". Un bilan de type neurophysiologique permet de mettre en évidences les dysfonctionnements et de donner aux parents, aux enseignants ou même à d'autres thérapeutes des explications sur l'origine des difficultés de l'enfant, et peut-être enfin de le percevoir avec un autre regard...

L'axe thérapeutique consiste en la mise en application de quelques mouvements de stimulations physiologiques simples, structurés, répétés quotidiennement avec l'aide des parents, vont permettre de réactiver, les unes après les autres, les étapes incomplètement intégrées du développement.

Il ne s'agit pas ici de trouver des moyens d'adaptation pour le quotidien, mais bel et bien d'un travail en profondeur.

Les progrès de l'enfant sont évalués en séance toutes les 6 semaines, puis un nouveau programme de mouvement de 6 semaines est donné en fonction des évolutions constatées.

J'apprécie tout particulièrement cette prise en charge car son intérêt réside dans le fait que l'enfant va pouvoir de nouveau progresser réellement dans ses apprentissages (son système nerveux se remet à fonctionner  quasi normalement) mais aussi car l'enfant participe activement, sous supervision de ses parents, étape par étape, à ses propres progrès. 

L'important est de comprendre ce qu'il se passe pour l'enfant. C'est comme si je vous demandais de démarrer une voiture sans vous donner de clés; certes c'est possible ! mais au prix de quelles adaptations, de quels efforts, de quelle ingéniosité, de quels outils supplémentaires, et de combien de temps ? Il est possible que nos enfants vivent de l'intérieur les choses un peu de cette façon !

Un interrogatoire précis, ainsi que des tests moteurs et sensoriels permettent de connaitre ou en est le corps de ses acquisitions neurophysiologiques. D'autres points pourront être abordés lors des consultations : contexte familial, hygiène de vie, corrections alimentaires, audiogramme, bilan énergétique, hygiène de vie électromagnétique, etc...  L'origine des difficultés étant bien souvent multi factorielle !

Vous ne savez pas si cette prise en charge peut contribuer à améliorer le quotidien de votre enfant ? Contactez-moi et je vous fera parvenir un bilan simple sous forme de questions oui/non, qui vous donnera une idée des difficultés que vous ou votre enfant rencontrez. Cela ne remplacera bien-sûr pas une consultation, mais permet de contextualiser déjà un peu les troubles.

Johansen IAS (Individualised Auditory Stimulation)

traitement auditif johansen IAS soigner-ma-sante.frfr
oreille interne johansen IAS soigner-ma-sante.frfr
audiogramme Johansen IAS soigner-ma-sante.frfr
traitement auditif 2 johansen IAS soigner-ma-sante.frfr

Beaucoup d’enfants aujourd'hui souffrent de troubles du langage. Et ils ne trouvent en général que très difficilement un traitement ou une prise en charge réellement adapté à ce problème.

Ils peuvent éprouver particulièrement des difficultés pour :

  • Apprendre
  • Organiser et s’organiser
  • mémoriser
  • Récupérer
  • Exprimer leurs pensées et leurs idées.

Ces difficultés se retrouvent principalement dans la lecture, l’orthographe et la compréhension du langage oral avec des conséquences pour les apprentissages scolaires et la vie quotidienne.

Les chercheurs pensent que ce déficit dans le traitement central du langage pourrait être relié de façon étroite à la manière dont les enfants perçoivent les sons.

Les centres du langage sont situés dans l’hémisphère gauche du cerveau de presque tous les droitiers, de même que pour la majorité des gauchers !

Grâce à une dominance stable de l’oreille droite, l’information linguistique atteint de façon optimale la zone de traitement du langage dans l’hémisphère gauche. L'oreille gauche ne joue qu’un rôle fonctionnel secondaire.

Une dominance de l’oreille gauche, ou une oreille directrice fluctuante ou non clairement établie, peut nuire à l’apprentissage du langage et à son organisation dans cette zone cérébrale.

Par conséquent, les syllabes, les mots et même des phrases entières peuvent être inversés ou intégrés dans le désordre. Cela affecte la compréhension et l’expression orale, ainsi que l’orthographe. L’enfant avec un faible niveau de langage doit donc travailler plus pour comprendre ce qu’on lui demande et il reste difficilement concentré.

La Johansen IAS Therapy se pratique avec l’écoute de musique spécifique avec un casque, pendant 10 à 15 minutes par jour, sur une durée de 9 à 16 mois.

Le CD est enregistré de façon individualisée, selon la méthode du Dr Kjeld Johansen. Le choix de la musique et la personnalisation des fréquences d’écoute se font sur la base d’audiogrammes réguliers pratiqués lors des séances de contrôle qui auront lieu toutes les 6 semaines, pendant toute la durée du programme. Un nouveau CD sera enregistré après chacun de ces contrôles.

Les enfants qui répondent positivement à cette thérapie montrent des améliorations dans les domaines suivants :

  • Lecture
  • Orthographe- habiletés méta phonologiques
  • Langage
  • Ecriture
  • Vocabulaire
  • Compréhension et mémorisation des informations et des consignes
  • Concentration
  • Confiance en soi
  • Estime de soi
  • Traitement de l’information dans les situations bruyantes
  • Mémoire

La thérapie permet aux personnes avec des troubles du langage, enfant, adolescent ou adulte, de traiter correctement les sons du langage, ce qui est essentiel dans le développement du langage, de la lecture et de l'orthographe.

  • La thérapie Johansen IAS ne remplace pas la prise en charge (existante ou recommandée) par les spécialistes habituellement sollicitées pour les troubles du langage (psychologue, orthophoniste...). Toutefois, les retours d’expériences montrent que les bénéfices sont grandement potentialisés par le programme de thérapie par le son. Son avantage est d'agir au plus proche de l'origine des troubles (il ne s'agit pas de technique "d'adaptation"). L’apprentissage est alors plus facile et plus efficace pour l’enfant qui en bénéficie mais comme pour toute thérapie la réponse au traitement dépend de chaque individu.
  • La thérapie Johansen IAS est appréciée par les enfants. Ils apprécient la musique enregistrée et peuvent facilement intégrer le moment d’écoute dans leur routine quotidienne. Ils la choisissent d’ailleurs souvent au moment du coucher.

Les améliorations obtenues sont durables et acquises, même après la fin du traitement d’écoute.

N’hésitez pas à contacter votre thérapeute Sébastien Anest, si vous avez des interrogations quant aux comportements de votre enfant ! Il vous accueillera au sein de son cabinet à St Laurent du pont, sur rendez-vous.

Contact par mail ou au 06.51.07.48.47. En cas d’absence, laissez un message sans problème.